Réseau de partage pour les étudiants du département Architecture de Béjaia


    Le ksar de tafilelt dans l vallée du M'zab

    Partagez
    avatar
    bouclette
    Aide architecte
    Aide architecte

    Féminin Messages : 576
    Localisation : Boujie

    Le ksar de tafilelt dans l vallée du M'zab

    Message  bouclette le Ven 23 Mar - 23:07

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Désignation du projet :
    Kasr Nouvelle Tafilelt : “la cité Tafilelt Tajdite ”- 870 logements - Ville Beni-Isguen – Ghardaïa -Algérie

    Le projet s’appui sur :

     la contribution des institutions sociales traditionnelles.

     la proposition d’un environnement rationnel de l'habitat.

     L'implication de l’homme - surtout dans sa dimension culturelle – dans la mise en oeuvre de son foyer .

     L’interprétation consciente de l’héritage architectural ancien .

     L’implantation impérative dans un milieu rocheux pour préserver l'éco-système des oasis qui est très fragile.


    Valeurs numériques :

     Projet : Réalisation de la nouvelle cité « Tafilelt »

     Promoteur : Association Amidoul .

     Superficie globale du terrain : 22.5 Ha.

     Surface résidentielle : 79.670,00 m²

     Nombre de logement : 870 logements.

     Date de départ : 13 mars 1997 .

     Lieu : Beni-Isguen –Ghardaïa -Algérie

     Site naturel :Terrain rocheux avec une pente :12 à 15%

     Climat :Climat Saharien

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    problématique du projet
    L’écart entre le salaire du citoyen et la possibilité d’accéder au logement est en perpétuel aggravation, ce qui provoque chez lui une déception profonde et un comportement irrationnel tendant vers la dégradation de son environnement écologique .
    > Peut-on atténuer cet écart ? Et comment ? Le patrimoine culturel ancestral peut-il concourir à la résolution de ce problème ?
    > Mais ! est-ce que celui-ci réside exclusivement dans le coût du logement ? Y a t’il des lacunes dans nos pratiques actuelles en matière de construction ?

    Donc, la question essentielle est : comment construire ?

    La renaissance des coutumes ancestrales
    Selon Dr Nouh, un des notables de la vallée du Mzab et un des fondateur du nouveau ksar, le projet Tafilelt vise à restaurer certaines coutumes ancestrales basées sur la foi et le « compter sur soi », qui ont permis aux oasis en général et à celles du Mzab en particulier de survivre dans un environnement hostile et de bâtir ce qui est maintenant mondialement connu comme étant une Architecture Millénaire digne de l’appellation « développement durable ». Alliant les pratiques et les valeurs de cohésion et entraide sociales et les normes avec les exigences du confort de l’habitat contemporain, Tafilelt est une nouvelle ville qui s’inscrit dans une optique écologique et sociale.

    La réinterprétation des éléments symboliques
    Tafilelt est structuré, en référence aux anciens ksour, d’éléments de repère et à forte valeur symbolique mais souvent adaptés aux besoins de la société actuelle.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Le principe d’égalité
    Rien dans l’apparence extérieure des maisons ne devait marquer les différences de fortune, le riche ne devait pas écraser le pauvre. Cette absence d’ostentation ancestrale très respectée est appliquée à Tafilelt si bien qu’aucune maison ne diffère des autres par sa grandeur ou son style.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    * Le Logement : En R+1 plus terrasse d’été, répartis sur trois (03)niveaux :

     RDC : Cuisine + Chambre des parents + Séjour familial (tizefri) + (Ouest eddar) + courette + Sanitaire + (Douira).
     Etage : Chambres pour les enfants + Sanitaire + (Ouest eddar).
     Terrasse : Buanderie + Terrasse d’été.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    L’adaptation à la vie contemporaine
    Malgré la référence aux principes traditionnels et la représentation des mêmes espaces, le ksar de Tafilelt offre une vision sociale et une appropriation spatiale très contemporaine et moderne par: L’intégration de la voiture, selon une gestion appropriée pour éviter l’inconfort sonore ou la pollution ; L’intégration de la cour, fait nouveau dans la typologie ksourienne, pour augmenter la lumière naturelle dans les espaces bâtis ; L’intégration de la technologie dans les ménages.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La cour, comme espace nouveau dans la typologie ksourienne, permet un meilleur éclairage naturel des espaces clos en même temps qu’un régulateur thermique aux mêmes propriétés qu’un patio.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Les stratégies d’adaptation climatique
    L’ingéniosité des bâtisseurs anciens et paysans à propos des problèmes climatiques réside dans leur aptitude à utiliser un minimum de ressources pour un confort relativement maximale, par le choix du site et l’emploi des matériaux adaptés. Si nous prenons le cas des régions qui se caractérisent par un climat chaud et sec, l’homme a su retarder l’entrée de la chaleur aussi longtemps possible par l’utilisation de matériaux locaux naturels et à forte capacité calorifique (ou inertie thermique). Aussi l’utilisant d’une structure géométrique qui fournit un maximum de volume avec une surface minimum exposée à la chaleur extérieure. D’autres stratégies, pour obtenir un confort thermique par voie passive, sont identifiées et reprises à Tafilelt:

    La compacité de tissus.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La ventilation et l’orientation
    Le ksar de Tafilelt, situé sur un plateau surplombant la vallée, est exposé à toutes les directions du vent comparativement à la palmeraie qui en demeure très protégée, en raison de son comportement comme brise vent efficace. La majorité des maisons est orientée au sud, ce qui leur procure l’ensoleillement l’hiver (rayons obliques) et sont protégées l’été (rayons verticaux).
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    La protection solaire
    * à travers des orifices, une typologie comparable aux moucharabiehs des maisons musulmanes érigées en climat chaud et sec
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    * une peinture de couleur blanche
    * La végétalisation des espaces extérieurs permet de guider les déplacements d’air en filtrant les poussières pendant les périodes chaudes et de vent de sable
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




    L’écologie

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Un parc des espèces animales et végétales des zones désertiques est projeté par la même fondation Amidoul dans la périphérie de Tafilelt. Ce futur parc comprendra des espaces verts, une station d’épuration des eaux usées, une station d’énergie solaire, un laboratoire scientifique et une salle de conférence. A l’instar de Tafilelt, ce parc de verdure verra le jour dans une zone rocailleuse. A Tafilelt, on ne manque point d’imagination pour faire des déserts les plus rocailleux, des oasis enchanteresses.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Le compter sur soi et la Touiza « volontariat »,deux valeurs ancestrales de la région du M’Zab, associées à la participation de l’État (CNL), ont contribuer à concrétiser le projet.

     L’expérience de Kasr Tafilelt Tajdit, par sa flexibilité et son approche humaniste , peut être généralisée à travers le monde , car les bonnes volontés et l’esprit de sacrifice et d’entre aide sociale existent partout : il suffit de les repérer et de les mettre en valeur.

    via :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Le KSAR DE TAFILELT DANS LA VALLEE DU M’ZAB : UNE EXPERIENCE URBAINE ENTRE TRADITION ET MODERNITE.CHABI Mohammed et DAHLI Mohamed, département d’architecture de l’université de Tizi Ouzou, ALGERIE: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Tafilelt, un projet communautaire pour la sauvegarde de la vallée du M’Zab .Mounia Bouali-Messahe, Centre de recherches sur l’habitat, UMR Lavue (CNRS,7218), ENSA Paris val de seine
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [/quote]
    Source: Archi


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      La date/heure actuelle est Lun 29 Mai - 10:34